L'essentielle SantAssociation
shape
Soins
shape
shape
Bien-tre
Vidos

Docteur André Gernez découvreur de remèdes « occultés » contre le cancer et la myopathie




23 décembre 1971 : les américains lancent le plan anti-cancer. Le conseiller du Président Nixon, John Rooney, annonce à toute la presse qu’en 1976, date du bicentenaire de l’indépendance, la victoire sur le cancer serait totale. Fanfaronnade électorale ? Non. Cette déclaration s’appuie sur les découvertes du Docteur André Gernez, médecin français cancérologue et histopathologiste. Une étude INSERM démontre dès 1971 que le cancer peut être évité dans 93% des cas.


À partir de 1967, André Gernez révolutionne les principes fondamentaux de la biologie. Le Docteur Gernez est en mesure aujourd’hui de contrôler diverses pathologies (le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer…). Plus de quarante ans plus tard, la plupart de ses théories sont reconnues au niveau mondial, sans jamais que son nom ne soit cité.


Le protocole du Docteur Gernez :http://www.filmsdocumentaires.com/portail/protocole_andre_gernez.html


L’équipe du Dr André Gernez a vaincu le cancer et toutes les principales maladies dégénératives , c'est le PASTEUR du 3e millénaire

Le cancer

Pour éviter le cancer, André Gernez préconise un « protocole de prévention active » qui se traduit par une mise en acidose de l’organisme via un jeûne relatif prenant la forme d’une réduction alimentaire pendant trente jours chaque année à partir de l’age de risque qui se situe à la quarantaine. La perte de poids doit être limitée à 1% sur une période de deux semaines pour les personnes âgées de plus de 65 ans, avec renouvellement de la procédure six mois après (soit deux cures annuelles). Gernez estime que le seuil de détection du cancer à 1 milliards de cellules cancéreuses est bien trop éloigné du seuil d’irréversibilité qui se situe à un million de cellules cancéreuses.

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Inserm sur un échantillon de 13 000 volontaires, la consommation de vitamines et deminéraux antioxydants naturellement présents dans les fruits et légumes ferait baisser d’un tiers le risque de cancer chez les hommes de 45 à 60 ans. Mais le docteur Gernez et le professeur Willem affirment qu’une étude INSERM réalisée sur des souris démontre dès 1971 que le cancer peut être évité dans 93% des cas. En 1969, à la demande de Gernez le professeur René Truhaut de l’INSERM commence à expérimenter le protocole de prévention du cancer sur les animaux. En 1971, Gernez est informé par Gak du succès de l’expérimentation et ce dernier lui demande une grille d’affinement. En 1974, le Professeur Paul Robert Marius Lechat décide de ne pas rendre public les travaux de Gernez, contre l’avis du ministre de la santé Michel Poniatowski.

Gernez préconise un protocole « de prévention active » entre 35 à 75 ans du fait que l’hormone de croissance se tarit. Or, 90 000 nouveaux cancers sont détectés annuellement en France chez les personnes de plus de 75 ans, soit près d’un tiers des cancers en 2005, et 250000 personnes de plus de 75 ans vivent avec un cancer en ayant une espérance de vie de 6 à 7 ans. La part des décès dus aux cancers est passé annuellement de 110000 en 1970 à 150000 en 2004, soit un accroissement de plus de 35% pour les hommes et 43% pour les femmes .

En 2010, aucun de ses protocoles n’ont étrangement été financés ou officiellement commandités par les institutions. Gernez l’explique par le fait que « toutes les institutions sont d’accord ! ». Pressions du lobby de la pharmacie ( 1ere industrie française) de la chimie du corps médical de tous les partis politiques ?

Les enjeux économiques

l’application du protocole ferait reculer la mortalité de 7 ans en moyenne. Il serait le motif de refus de sa publication en raison du plus grand nombre de retraites à payer et également pour l’absence de retombées financières directes de ses découvertes. Les travaux de Gernez, portant notamment sur le cancer et le SIDA, bien que faisant l’objet de controverses, semblent reconnus par les institutions scientifiques. Censuré dans tous les média institutionnels et malgré la suppression de l’agrément pour utiliser sa bombe au cobalt, Gernez publie néanmoins des travaux sur le cancer, la schizophrénie, la myopathie, le parkinsonisme, la maladie d’Alzheimer, le psoriasis, l’asthme, l’allergie et la sclérose en plaques. Ardent défenseur de la prévention des maladies dégénératives, André Gernez a lancé un appel au Comité consultatif national d’éthique pour expérimenter les trois protocoles suivants sur des volontaires : le protocole unifié d’adoptions immunitaires (dit de « transfusion sanguine universelle par adoption immunitaire ») ; le Protocole préventif contre le cancer dit « de prévention active» et le protocole chirurgical curatif visant à tarir l’hormone de croissance par irradiation hypophysaire avec le Gamma Knife. Cette dernière méthode consiste à tarir de l’hormone de croissance par une intervention stéréotaxique dite « Stéréo GIHF » (Stéréo Gammathérapie Intersticielle Hypophysaire Frénatrice) par l’inclusion d’une particule d’or 118 radioactive au niveau de la selle turcique. L’effet est acquis après une latence de 6 à 18 mois.

Athérome

Gernez cite Georges Mathé, selon lequel le régime « Protocole de prévention active » prévient de la dégénérescence artérielle pour 40% chez l’homme et 60% chez la femme.

La schizophrénie

La schizophrénie est donc une pathologie irréversible, fixée organiquement, qui inverse le rapport normal entre l’activité corticale de deux réseaux principal et accessoire. André Gernez précise que la myelinisation du cortex cérébral, qui constitue le réseau principal, est acquise à l’age de dix sept ans et que la maturité du réseau à fibres fines du réseau accessoire ne s’achèvent qu’à l’age de trente à quarante ans. Gernez évoque un risque de schizophrénie qui serait décuplé par la consommation de cannabis, en particulier pour les jeunes mineurs dont le cerveau n’est pas totalement développé.

La myopathie

Pour Gernez, la solution thérapeutique à la myopathie consiste à araser la poussée sécrétoire chez le nourrisson à risque, identifié par une prise de sang de doser l’enzyme CPK. La progestérone présente l’avantage d’être sans effet sur le tissu leydigien et prolonge l’imprégnation progestative de la grossesse. Son mode d’administration se fait par l’application sur la peau d’un gel à coefficient d’absorption percutanée de 10 à 80%. La maladie de Parkinson La maladie de Parkinson prévaut dans les pays nordiques où la puberté, freinant la sécrétion de la stimuline, survient plus tardivement que dans la zone méditerranéenne où le stock blastique est ainsi économisé.



http://u.b.i.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=6&Itemid=9



Le Docteur André Gernez est décédé dans sa 91éme année, le mercredi 8 janvier, vers 17 heures 30, au Centre Hospitalier de Roubaix, où il avait été chef de Service de radiologie, d’une insuffisance respiratoire terminale, entouré de sa famille.


Ce scientifique de génie, qui se considérait cependant comme un chercheur amateur, a été un vrai trouveur.

Bachelier à quinze ans, il s’inscrit en Faculté de Médecine avec dérogation spéciale. Dès ses premières années d’étude médicale, il pointe des contradictions majeures dans les postulats fondamentaux de la biologie. Il ne cessera jamais durant toute sa carrière, qui va durer jusqu’à ses derniers jours, de chercher ces contradictions et donc la voie de leur résolution. Son dernier texte, écrit de sa main, est daté du 13 décembre 2013,

Il fut ainsi amené à récuser le dogme admis par tous du double cycle cellulaire, selon lequel nos cellules seraient alternativement génératrices et fonctionnelles. Il proposa en 1966, par un mémoire aux Académies des Sciences et de Médecine, ses célèbres « Néopostulats biologiques et pathogéniques ». Il fondait par là le concept de cellule génératrice (ou souche). Le paradoxe dans cette affaire est que les observations de ce qu’il postulait à partir de la critique de la conception classique avait déjà été faite sans doute dès le début du XXème siècle, mais aucune conclusion n’en avait été tirée. Ce concept de cellule souche, aujourd’hui universellement repris par les chercheurs, qui en font la notion majeure de la biologie, permit à André Gernez de construire une théorie cohérente de la cinétique cellulaire.

L’accueil réservé, à son premier travail, par la communauté scientifique internationale fut unanime. André Gernez a poursuivi ses recherches à partir de ses travaux initiaux, sur le mécanisme du cancer, qu’il mit à jour, puis sur les maladies dégénératives, neurologiques en particulier. Il proposa des stratégies de prévention de ces maladies par différents mémoires, tous adressés aux Académies, mais aussi aux sociétés scientifiques, aux chercheurs, aux autorités politiques.

Alors que des travaux de recherche paraissaient partout dans le monde validant ses propres travaux, un silence, qu’il qualifiera de concerté, était instauré, sur ses propositions.

De nombreuses tentatives pour le briser ont été menées de toute part.

La création de l’Association pour André Gernez en 2010 permet aujourd’hui de rassembler et de coordonner les initiatives qui viennent de partout.

Nous pensons qu’honorer cet immense chercheur, qui a introduit en biologie et en médecine des concepts majeurs parfaitement opérationnels, c’est œuvrer pour que d’une part, ses propositions soient connues de l’ensemble de la communauté scientifique d’aujourd’hui et pour que d’autre part des chercheurs, des médecins s’emparent de sa méthode de travail, de ses concepts, de ses propositions, pour qu’enfin une politique publique de prévention des maladies dégénératives puisse voir le jour. C’est de l’intérêt de tous, car nous sommes tous concernés.

Docteur Jacques Lacaze
www.jeanyvesbilien.com
Alimentation
shape

MENTIONS LEGALES


Lisez, analysez, vérifiez, vous êtes responsables de ce que vous intégrez, physiquement, intellectuellement, dans le doute abstenez-vous.

MENTIONS LEGALES
MAGNETISEUSE GUERISSEUSE
THERAPIES ENERGETIQUES
GEOBIOLOGUE